Sanonnat 37

Ilmaisuja, joissa verrataan comme-sanan avulla (tyhmä kuin aasi, nukkua kuin tukki)
Osa 2: vertaus verbin kanssa

Nukkua kuin tukki voidaan ilmaista ranskaksi kaikilla seuraavilla ilmauksilla:

Dormir comme une souche (mm. kanto) / une marmotte (murmeli) / une masse (mm. massa) / un loir (eläint unikeko) / une bûche (halko):

J’ai pourtant dormi comme un loir (Liane Moriarty: Petits secrets, grands mensonges).

Et vous n’avez entendu personne bouger dans la nuit? – Non, j’ai dormi comme une masse. Je n’ai rien entendu, insista-t-il. (Ragnar Jónasson: L’île au secret.)

Kun suomalainen juo kuin sieni, ranskalaiseen uppoaa juoma kuin aukkoon tai reikään – boire comme un trou:

Les criminels, par contre, en prennent de tout à fait insensés, ils commettent trop de crimes cupides, jettent l’argent par les fenêtres et boivent comme des trous (Arto Paasilinna: Hirtettyjen kettujen metsä, ranskannos: La Forêt des renards pendus).

Paljon tupakkaa polttava suomalainen (ketjupolttaja) polttaa kuin korsteeni, ranskalainen kuin palomies – fumer comme un pompier / un sapeur:

Attends un peu, tu as une douleuer à la poitrine, tu fumes comme un pompier, tu ne te déplaҫes qu’en voiture, tu te nourris de saloperies de frites à l’huile et tu refuses de te laisser examiner! (Arnaldur Indridason: La cité des jarres.)

Se répandre comme une traînée de poudre – levitä kulovalkean tavoin:

La nouvelle de son arrestation s’est répandue comme une traînée de poudre ici (Camilla Grebe: Le journal de ma disparition).

Ils évoquérent brièvement le coup d’éclat des manifestants de la faille d’Almannagja, dont la nouvelle s’était répandue comme une traînée de poudre et qui avait déclenché… (Arnaldur Indridason: Les nuits de Reykjavik).

Rire (se marrer) comme une baleine (des baleines) – nauraa kuin valas eli nauraa hillittömästi, ”nauraa hohottaa” (suu ammollaan):

Résultat, une mosaïque improbable de portraits de gamins qui se marrent comme des baleines sous le mot Disparus en lettres capitales rouges (Oliver Norek: Code 93).

Se démener comme un (beau) diable (bouger beaucoup) tarkoittaa ”uurastaa, rehkiä” saavuttaakseen jtak. Tässä voisi kenties ajatella suomen kielen ilmaisua ”heilua kuin heinämies”:

L’avocat s’est démené comme un beau diable mais son client a été condamné (Jean-Michel Robert et Isabelle Chollet: Les expressions idiomatiques).

Ikävystyä kuin kuollut rotta!

S’ennuyer (s’embêter / s’emmerder) comme un rat mort (myös: s’ennuyer à mourir) eli kuolettavan tylsä(ä), ikävä(ä):

Dans cette fette, nous nous ennuyons comme un rat mort.

”Kuollut rotta” viittaa mielikuvaan pimeässä ja pölyisessä ullakossa kuolleesta rotasta kaikkien unohtamana. Sanonta sisältää juuri hylkäämisen ja laiminlyönnin ajatuksen siitä, että on yksin ja on tylsää. (http://linternaute.fr/expression/langue-francaise.)

Kiroilla kuin rekkakuski – jurer comme un charretier (kuorma-autonkuljettaja, hevoskuski):

Non qu’elle soit particulièrement prude, elle (sa fille aînée jurait comme un charretier), mais entendre quelqu’un hurler comme ҫa dans un lieu d’ordinaire empli de rires et de cris d’enfants était aussi navrant que déconcertant (Liane Moriarty: Petits secrets, grands mensonges).

Parler franҫais comme une vache espagnole: ks. Sanonnat 1.

Pleuvoir comme vache qui pisse / pleurer comme une vache qui pisse: ks. Sanonnat 1.

Courir comme un dératé: ks. Sanonnat 9.

Mentir comme un arracheur de dents: ks. Sanonnat 10.

Engueuler comme du poisson pourri: ks. Sanonnat 10.

Chanter comme une casserole: ks. Sanonnat 34.